La myopie


La myopie est un trouble de la vision qui se déclare à l’enfance ou à l’adolescence.

Elle est plus fréquente chez la femme que chez l’homme et évolue jusqu’à l’âge adulte. La myopie peut s’accompagner d’autres troubles de la vision. Après 40 ans, elle est souvent associée à la presbytie, d’où l’importance de bien choisir ses verres correcteurs.


Myopie et presbytie

Après 40 ans, le cristallin vieillit et la vue de près se dégrade.

Ce trouble de la vision est appelé la presbytie.

Ce problème visuel peut s’ajouter à la myopie. Cette dernière aura tendance à atténuer la presbytie les premières années, c’est pourquoi un individu myope n’est gêné que plus tard par la presbytie s’il ne porte pas quotidiennement ses lunettes de vue. Il n’aura donc qu’à retirer ses lunettes correctrices de la myopie pour voir de près (cela sous-entend toutefois qu’il n’ait pas besoin de voir au loin durant ce laps de temps).




Comment corriger la myopie après 40 ans


De 45 à 50 ans environ, et pour toutes les raisons énoncées ci-dessus,  le myope pourra, s’il le souhaite, ne corriger que sa myopie par le port de verres concaves et divergents. 


Nous conseillons toutefois d’opter pour des verres progressifs dès les premiers signes de la presbytie. Vos deux problèmes de vue pourront être corrigés en même temps.


Si vous portez habituellement des lentilles, alors, vous ressentirez la presbytie dès les premiers signes. Les lentilles progressives, qui fonctionnent comme des verres progressifs, permettront de corriger ces 2 troubles.









Adulte myope

De manière générale, nous recommandons à tous de corriger la presbytie dès son apparition.

Les lentilles de contact, les lunettes et les verres correcteurs sont des dispositifs médicaux qui sont des produits de santé réglementés portant, au titre de cette réglementation, le marquage CE. Demandez conseil à votre opticien.