Découvrez l'histoire des publicités Afflelou

La presbytie est souvent ressentie comme un cap difficile, nous rappelant que nul n’échappe aux années et que porter des lunettes avec verres progressifs devient un passage obligé, pouvant remettre en cause, dans notre esprit, notre beauté, notre personnalité et nos activités.
Avec ALAIN AFFLELOU pas question de subir ce cap comme une fatalité ou comme un problème.

ALAIN AFFLELOU propose non seulement des solutions personnalisées grâce à une large gamme de verres progressifs parfaitement adaptés aux besoins de chacun, tout en garantissant une adaptation immédiate, mais il propose aussi le meilleur prix avec la nouvelle offre TCHIN-TCHIN Progressifs, permettant ainsi de vivre ce changement en toute sérénité.
Cette nouvelle offre permet en effet de bénéficier d’une deuxième paire de lunettes avec verres progressifs identiques à la première paire pour seulement 1€ de plus.

Cette offre sera soutenue par un spot publicitaire incarné par Sharon Stone qui démontre que l’on peut très bien voir de loin comme de près dans toutes ses activités grâce à la facilité d’adaptation des verres progressifs ALAIN AFFLELOU et qu’en plus on peut rester glamour, élégante et belle.

ALAIN AFFLELOU créateur d’innovations travaille depuis longtemps sur la multi-possession mais concentre aussi ses recherches pour offrir toujours plus de confort et de style aux porteurs de lunettes. C’est en observant le comportement des porteurs de lunettes dans leurs activités du quotidien que l’innovation de l’année 2017, SMART TONIC, a vu le jour : une lunette intelligente qui vit et évolue au même rythme que le porteur grâce à un système de clips qui viennent s’aimanter sur une monture légère et résistante.

Ces clips permettent d’adapter ses lunettes de vue correctrices à ses besoins visuels, en fonction des activités de la journée. 6 clips sont disponibles : Smart Blue Block (qui filtre la lumière bleue), Smart Polarized (clip solaire polarisant et miroir de catégorie 3), Smart protect (clip solaire de catégorie 3), Smart Night Drive (pour réduire l’éblouissement lors de la conduite de nuit), Smart 3D (pour les fans de la 3D au cinéma ou à la télévision) et Smart Précision (un clip “effet loupe” pour le travail de minutie ou la lecture).

Afin de toucher, avec un maximum d'efficacité, les consommateurs résolument connectés, et promouvoir cette nouvelle innovation, ALAIN AFFLELOU met en place pour la première fois une campagne 100 % digitale. Ce dispositif de communication digitale s'appuie sur 3 grands leviers :

  • Un site web dédié
  • Une présence sur les réseaux sociaux avec de nombreuses animations
  • Une campagne sur les sites web de TV replay

En 2016, un nouveau spot mettant en avant l’offre WIN-WIN est réalisé avec Sharon Stone. Dans ce nouveau spot, la star, nous montre qu’elle adore changer de style et de lunettes. Elle ne se prive d’aucun modèle que ce soit en mode décontracté ou sur le red carpet, et le revendique dans ce spot « j’adore changer ! » : elle aime assortir ses tenues avec les nouveaux modèles optiques et solaires Afflelou Paris.

Lors du tournage de ce spot publicitaire, Sharon Stone s’est d’ailleurs montrée très impliquée dans le choix des montures qu’elle allait porter. Modernes, raffinées, proposées dans des tonalités sobres et intemporelles, l’actrice nous démontre que les montures qu’elle a choisies n’en sont pas pour autant inaccessibles et nous incite comme elle à aimer varier les styles en profitant de l’offre WIN-WIN. Une offre unique qui vous permet de bénéficier de 2 lunettes (montures et verres) de marques garanties à vie et du remplacement des verres si votre vue change.

Preuve que la beauté, le charme et l'élégance ne sont pas pour AFFLELOU une question de prix.

En 2014, née la création de la griffe Afflelou : la signature d’Alain Afflelou se porte désormais fièrement sur les branches des montures de toutes les collections optiques et solaires de la marque Afflelou Paris. Cette griffe reprend les valeurs de l’enseigne : accessibilité, tendance et qualité.

En 2015, la star américaine, Sharon Stone, rejoint l’enseigne pour tourner à Paris, rue de Rivoli, le nouveau spot publicitaire de la marque Afflelou Paris, réalisé par Luc Besson. Elégance, dynamisme et simplicité sont au cœur de ce film qui illustre les valeurs de l’enseigne.

Ce partenariat entre ALAIN AFFLELOU et Sharon Stone sera marqué par le « Moi, c’est Afflelou ! » de la star mondiale. L’actrice, qui porte depuis toujours des lunettes, est très impliquée dans le choix de ses montures. Le choix de l’enseigne ALAIN AFFLELOU a donc été guidé avant tout par son parcours personnel en tant que porteuse de lunettes.

En s’associant à ALAIN AFFLELOU, elle incarne non seulement le glamour, l’élégance, la beauté pour la marque Afflelou Paris mais aussi le savoir-faire d’un lunettier précurseur, soucieux du bien-être et du bien voir de ses clients.

En 2015, l’acte d’achat de lunettes reste encore à dédramatiser car le coût de l’équipement, son remplacement, le manque d’adaptation et de garanties restent des freins à l’achat. Après les incontournables TCHIN-TCHIN et NEXTYEAR, ALAIN AFFLELOU révolutionne encore le monde l’optique en créant l’offre WIN-WIN. Le principe est simple : proposer 2 paires de lunettes de marques garanties à vie (montures + verres) (à choisir parmi les plus grandes marques), et la possibilité de changer de verres sans aucun frais supplémentaire en cas de changement de correction, le tout pour 11,90 € TTC par mois.

ALAIN AFFLELOU permet ainsi d’allier dans une seule offre : liberté de choix, qualité de l’équipement et service premium.
Le lancement va s’appuyer sur une grande campagne de communication avec un spot TV tourné à New York, qui met une nouvelle fois en scène Alain Afflelou sur la célèbre chanson « Think » d’Aretha Franklin. Un spot dynamique et jeune qui s’inscrit dans l’air du temps comme cette nouvelle offre (le paiement mensuel étant de plus en plus apprécié par les français dans divers autres domaines : abonnement téléphonique, abonnement internet, paiement des impôts, achat d’une voiture etc…).

ALAIN AFFLELOU lance pour l’été 2014 sa nouvelle offre : toutes les montures de marques à moitié prix et toujours la deuxième paire à 1€.

Pour promouvoir cette opération, ALAIN AFFLELOU s’appuie sur une saga TV de 3 spots de comédie réalisés par Manu Coeman. Ces spots publicitaires mettent en scènes 2 amies (une blonde et une brune) dans des situations de leur quotidien (au yoga, dans le bus, au restaurent) qui se racontent tour à tour leurs histoires.

L’une d’elles (la blonde), qui a tout compris (pour tordre le cou aux clichés) tente désespérément de faire comprendre à l’autre les modalités de l’offre d'été. Entre incompréhension et mauvaise foi, il faudra attendre la voix d'Alain Afflelou, non présent à l’image, pour clarifier tout ça.

Pour célébrer l’anniversaire des 15 ans de TCHIN-TCHIN d’AFFLELOU, Alain Afflelou décide d’offrir aux porteurs de lunettes une réduction exceptionnelle, valable jusqu’au 31 Juillet 2013 : toutes les montures à moitié prix, et ce quelle que soit la marque avec toujours la deuxième paire pour 1 € de plus.
Cette campagne sera soutenue par un spot publicitaire qui rappelle à la fin le célèbre « il est fou Afflelou ! »

ALAIN AFFLELOU crée Ma Collection : une gamme complète de 500 montures élégantes, tendances et stylées.

Ma Collection propose des modèles réalisés dans tous les matériaux, du plastique au titane à mémoire de forme en passant par la noblesse du bois, avec des formes variées et des couleurs originales pour que chacun trouve « lunettes à son visage ! ».

Grande nouveauté : Ma Collection sert de support à l’offre TCHIN-TCHIN. La seconde paire de lunettes, pour 1€ de plus, est à choisir parmi les 500 modèles stylés de Ma Collection.

Mis en images dans un spot publicitaire pour prouver sa résistance, le verre PROTECT D’AFFLELOU, est jeté depuis le haut de la tour Espacio à Madrid en Espagne, haute de 250 mètres. À l'arrivée, le verre rebondit au sol, sans présenter la moindre égratignure, en témoignage de son "indestructibilité". Il faut savoir que le matériau de ce verre est employé dans des contextes autres que l’optique : les casques de moto, l’équipement des cosmonautes ou les boucliers de la police. Ce film publicitaire réalisé par Christophe Beaucarne donne un côté spectaculaire à cette démonstration. Du reste, Alain Afflelou garantit le verre incassable à vie. Le verre PROTECT D’AFFLELOU, en polycarbonate et présenté comme "ultra-résistant", a été introduit il y a 20 ans sur le marché français par Alain Afflelou. Au cours des dernières années, ce verre, "devenu best-seller du réseau" a bénéficié d’améliorations techniques de surfaçage et de traitements. Pour cette rentrée 2013, ALAIN AFFLELOU a choisi de communiquer sur ce produit proposé à 29€ le verre, et ce quelle que soit la correction en verre simple foyer.

ALAIN AFFLELOU lance L’ÉTÉ FOU d'AFFLELOU avec TCHIN-TCHIN, ce n’est pas 1 mais 2 lunettes de plus pour 1€ de plus ! En solaire ou en optique !

En 2011, ALAIN AFFLELOU décide de faire évoluer son offre TCHIN-TCHIN et de créer « TCHIN-TCHIN Nouvelle Génération » : la 2ème paire à 1€ pour qui vous voulez. Tout porteur qui achetait ses lunettes chez ALAIN AFFLELOU se transformait alors en « Parrain » et avait la possibilité d’offrir, s'il le souhaitait, sa 2ème paire à une personne de son entourage (son « Filleul »).

ALAIN AFFLELOU espérait ainsi « répondre aux besoins des Français de construire une société plus généreuse, solidaire et moins individualiste ». Cette opération a été médiatisée par une vaste campagne de communication avec 2 spots publicitaires de 30 secondes réalisés par Elie Chouraqui.

En 2009, avec 25 millions de presbytes en France, soit 40% de la population*, le marché des lunettes loupes pour voir de près a de l’avenir.

ALAIN AFFLELOU révolutionne ce marché en apportant une réponse aux besoins visuels des presbytes travaillant essentiellement sur ordinateur et lance une solution idéale pour améliorer leur confort visuel : la e-Forty. La e-Forty permet aux presbytes de voir parfaitement de près et dans la zone intermédiaire de la vision. C’est-à-dire par exemple de voir à la fois le clavier et l’écran d’un ordinateur ou de garder les mêmes lunettes pour lire un journal et voir les autres objets dans la périphérie de vision.

* Source Syndicat National des Ophtalmologistes de France.

Jusqu’alors, de nombreuses personnes presbytes portaient des lunettes permettant de voir uniquement de près, autour de 30 cm environ. Les personnes qui portent des lunettes pour voir de près avaient tendance à voir net le clavier mais pas l’écran de leur ordinateur, avec un réflexe systématique consistant à ôter leurs lunettes et à s’éloigner de l’écran pour de nouveau perdre la vision nette de leur clavier.

L’e-forty d’Afflelou est une correction avec des verres progressifs qui annoncent un confort de vision parfait de 30 cm à 1 mètre. Cette prouesse technologique sera mise en avant dans un spot publicitaire mettant en scène 2 employés d’une firme high tech qui restent dubitatifs devant cette invention et s’interrogent sur son créateur.

Equipée de verres "mi-distance" conçus par Carl Zeiss Vision, la gamme prémontée e-Forty est vendue au prix public de 89 euros. Les verres antireflets et durcis sont proposés par demi-dioptrie. La collection qui se veut "ludique et simple" est composée de 20 modèles différents : 2 formes métal (ovale et octogonale) déclinées en 10 coloris.

En 2009, renouveler son équipement reste un frein car en France, les lunettes sont souvent mal remboursées et dans certains pays comme l’Espagne elle ne le sont pas du tout. ALAIN AFFLELOU lance alors le projet NEXTYEAR : c’est la première offre de crédit à la consommation d’optique qui permet à tous les consommateurs de s’équiper tout en payant leurs lunettes ou lentilles en 1 an. Afflelou propose 12 mensualités sans intérêts ou frais supplémentaires de dossier.

Le formalisme du crédit est simplifié, ce qui permet d’écarter l’un des freins principaux à ce type d’opération. ALAIN AFFLELOU ne présente pas NEXTYEAR comme un crédit à la consommation mais plutôt comme une offre adaptée au portefeuille des porteurs de lunettes. Le lancement de NEXTYEAR est accompagné d’une campagne publicitaire dynamique et enjouée. ALAIN AFFLELOU choisit une campagne qui laisse la morosité de côté : l’acte d’achat et le crédit sont dédramatisés. Le film pub met en scène des consommateurs dans un centre commercial qui, ravis à l’annonce de l’offre NEXTYEAR par ALAIN AFFLELOU, se mettent à danser sur une chorégraphie festive et chantent tous ensemble « NEXTYEAR ! » sur l’air du célèbre morceau « On Broadway » de Georges Benson. Quelques mois plus tard, le nouveau film NEXTYEAR voit s’animer dans le décor grandiose de la muraille de Chine, des danseurs sur le refrain NEXTYEAR désormais célèbre. Les campagnes NEXTYEAR et son slogan ont fait le tour du monde.

En 2007, pour répondre aux besoins de conforts visuels des presbytes et leur garantir une adaptation immédiate, ALAIN AFFLELOU lance AFFINITÉ D’AFFLELOU, la première gamme complète de verres progressifs personnalisés. Son objectif ? « Rendre le progrès accessible à tous ».

Pourquoi AFFINITÉ ? Parce qu’avoir de l’affinité, c’est avoir de la proximité, de l’intimité et parce qu’avec le verre AFFINITÉ D’AFFLELOU, l’adéquation entre le verre, l’oeil, la monture et donc le porteur est parfaite.

Jusqu’alors, de nombreuses personnes presbytes portaient des lunettes permettant de voir uniquement de près, autour de 30 cm environ. Les personnes qui portent des lunettes pour voir de près avaient tendance à voir net le clavier mais pas l’écran de leur ordinateur, avec un réflexe systématique consistant à ôter leurs lunettes et à s’éloigner de l’écran pour de nouveau perdre la vision nette de leur clavier.

L’e-forty d’Afflelou est une correction avec des verres progressifs qui annoncent un confort de vision parfait de 30 cm à 1 mètre. Cette prouesse technologique sera mise en avant dans un spot publicitaire mettant en scène 2 employés d’une firme high tech qui restent dubitatifs devant cette invention et s’interrogent sur son créateur.

Equipée de verres "mi-distance" conçus par Carl Zeiss Vision, la gamme prémontée e-Forty est vendue au prix public de 89 euros. Les verres antireflets et durcis sont proposés par demi-dioptrie. La collection qui se veut "ludique et simple" est composée de 20 modèles différents : 2 formes métal (ovale et octogonale) déclinées en 10 coloris.

En 2007, ALAIN AFFLELOU repart en campagne mais cette fois-ci le slogan « La moitié de votre monture à l’œil » « créé en 1978 et repris en 2006 » sera remplacé par « votre monture à moitié prix »

Reprise de la 1ère campagne publicitaire :
Alain Afflelou reprend son premier slogan, lancé en 1978 : La moitié de votre monture à l'oeil chez Alain Afflelou !

Les porteurs bénéficient d'une réduction de 50% sur les montures optiques pour tout achat d'un équipement optique (montures + verres) jusqu'à fin février 2007.

De plus, les différentes offres ALAIN AFFLELOU sont cumulables. Concrètement, un client pourra avoir la réduction de 50% sur son premier équipement, une deuxième paire pour un euro de plus (TCHIN-TCHIN), et une troisième pour 15 euros de plus (Tercera).

Le Verre 2AI lancé en 1994 devient le verre PROTECT D’AFFLELOU, un verre ALAIN AFFLELOU : « la ceinture de sécurité de nos yeux ». Un verre léger, mince qui résiste aux chocs les plus violents.

Il ne se brise pas et assure une protection à 100% contre les UVA et UVB.

Ce nouveau verre sera soutenu par un spot publicitaire dans lequel un brise-glace ALAIN AFFLELOU en verre (symbolisant le verre incassable) sème la panique sur la banquise parmi les manchots.

En 2000, à l'occasion des fêtes de fin d'année, Alain Afflelou lance un spot mettant en scène le Père Noël, qui s'étonne d'avoir à offrir deux paquets identiques à "Maman", heureuse bénéficiaire de l'offre TCHIN-TCHIN.

Ce spot sera adapté en 2005, avec la création de l’offre 3 paires « deux lunettes de plus pour 1€ de plus », mettant en scène, une nouvelle fois, le père Noël qui s’étonne, cette fois- ci, d’avoir à offrir 3 paquets identiques à « Maman ».

Après avoir lancé avec succès en 1999 le concept TCHIN-TCHIN (une seconde paire de lunettes pour 1€ de plus), Afflelou lance en septembre 2004, La Tercera, une troisième lunette pour 15€ de plus. Selon Alain Afflelou cette nouvelle offre positionne le groupe comme l’opticien le plus innovant du marché. La campagne publicitaire comprendra notamment un spot réalisé par Etienne Chatilliez et diffusé dès 2005.

 Le 14 octobre 2002, a lieu le lancement de la première lentille Afflelou : "L'éphémère d'Afflelou". A cette époque, porter des lentilles peut apporter confort et esthétisme, pourtant le nombre de porteurs reste limité. En effet, face aux avantages des lentilles, sont fréquemment déplorés : leur prix, les contraintes liées à leur entretien et à leur hygiène. La lentille à usage unique existe mais son coût reste un frein important à son utilisation. ALAIN AFFLELOU s’associe avec les plus grands laboratoires de contactologie, elle est la première enseigne à démocratiser la lentille jetable en lançant l’Éphémère d’Afflelou, une lentille quotidienne à 1€ la paire.

La gamme s’est aujourd’hui étoffée. L’Ephémère mensuelle est la première lentille mensuelle vendue à l’unité. En 2009, la gamme s’étend avec l’apparition de l’Ephémère Aqua d’Afflelou, une lentille dont les dernières découvertes technologiques permettent une parfaite hydratation de l’œil. Avec un objectif permanent : le confort du porteur.

Le premier film publicitaire sur la lentille Ephémère reprend ses attributs techniques (légère, invisible, jetable) et les symbolise par un papillon lui-même éphémère.

En 2000, ALAIN AFFLELOU étend son offre TCHIN-CHIN aux solaires puis en 2001 aux progressifs.

Un spot publicitaire met en avant l’expertise d’opticien d’Alain Afflelou sur l’importance de protéger sa vue au soleil, et ce dés le plus jeune âge.

En 1999 apparaît l’offre TCHIN-TCHIN, la 2eme paire de lunettes pour 1 franc de plus.

Au début des années 1990, 90% des porteurs de lunettes n’en possèdent qu’une paire. Pourtant, beaucoup aimeraient en avoir une deuxième mais le prix est un obstacle majeur. Alain Afflelou imagine alors TCHIN-TCHIN D’AFFLELOU, pour 1F de plus.

TCHIN-TCHIN D’AFFLELOU a conduit à un vrai bouleversement du marché de l’optique, car aujourd’hui, près de la totalité des porteurs bénéficient d’une paire de lunettes de secours, d’une solaire à leur vue ou encore peuvent se faire plaisir avec une paire d’un autre style… Les films TCHIN-TCHIN changent également l’image que l’on peut avoir de l’optique. Au-delà du discours rassurant sur la qualité des produits, leur gaieté et leur rythme contribuent à dédramatiser le port de lunettes, à le rendre moins contraignant.

Toujours dans un soucis de protection de la vision pour tous, ALAIN AFFLELOU a créé pour LA FUNNY d’AFFLELOU, une collection qui garantit une protection solaire totale au meilleur prix.

Toutes les montures de la gamme FUNNY d'AFFLELOU sont équipées de verres en polycarbonate PROTECTAFFLELOU, garantis incassables à vie et filtrant 100% des UVA et UVB.

À l’occasion de son lancement, La Funny est présentée dans une boite à décapsuler comprenant 4 paires de lunettes de soleil La Funny. Elie Chouraqui va réaliser les campagnes publicitaires télévisées.

À quarante ans nous devenons tous presbytes. Pour lire, écrire… nous avons besoin d’une paire de lunettes en vision de près. Parce que ces nouveaux porteurs passent leur temps à chercher leur paire de lunettes et qu’ils sont souvent équipés de lunettes loupes qui ne sont pas toujours de bonne qualité, ALAIN AFFLELOU a créé la Forty d’AFFLELOU en 1997. La Forty d’AFFLELOU est un coffret de 4 paires de lunettes pour en avoir tout le temps une sous la main (dans son sac, dans sa voiture, sur sa table de nuit…) et de 4 couleurs différentes pour pouvoir changer de style. Par ailleurs, la Forty d’AFFLELOU est un véritable produit d’opticien proposé par quart de dioptrie pour une meilleure correction.

Différents films publicitaires ont marqué l’histoire de la Forty d’AFFLELOU. Dans chacun d’entre eux, la presbytie et les problèmes rencontrés par les jeunes presbytes sont expliqués. Alain Afflelou lui-même évoque son cas personnel quand, à un peu plus de 40 ans, il est devenu presbyte et a passé son temps à chercher ses lunettes. Aujourd’hui, environ 2,5 millions de Forty d’Afflelou ont été vendues.

Toujours dans un souci de démocratisation du port des lunettes, Alain Afflelou lance le contrat prix. Lorsque l’enseigne développe de nouvelles montures et verres, sa priorité reste de conserver un prix accessible.

À travers « le contrat prix », il s’engage à ce que les porteurs payent leurs lunettes moins cher chez ALAIN AFFLELOU qu'ailleurs.

En 1995, ALAIN AFFLELOU crée Le Cent pour Cent, un verre progressif à géométrie douce de nouvelle génération. Il est vendu à prix unique, quelle que soit la correction. Une publicité télévisée est tournée mettant en scène Alain Afflelou entouré d’indiens au regard affuté.

Depuis plus d'un an, ALAIN AFFLELOU a abandonné l'offre des montures à prix coûtant. A cette époque, 430 magasins sont déjà franchisés.

En 1994, Afflelou se lance sur le terrain de la haute technologie, jusqu’alors réservé aux fabricants d’optique, et crée le 2Ai, un verre révolutionnaire, très mince et l'un des plus légers au monde.

Quasi indestructible, il est fabriqué en polycarbonate et est vendu à prix unique, quelle que soit la correction. C’est en pensant à la dangerosité des bris de verres en cas d’accident, qu’il a créé ce verre afin qu’il résiste aux chocs les plus violents. Alain Afflelou a négocié en direct avec un laboratoire américain pour son élaboration.

Le lancement du 2AI va être accompagné d’un spot publicitaire à la télévision, où une voiture, lancée à vive allure, s’écrase contre une vitre en verre 2AI qui reste intacte. Comme dans toutes les publicités du groupe, Alain Afflelou apparaît lui-même dans le clip. Une convention au Palais des Congrès de Paris va également être organisée pour le lancement du produit avec les franchisés. Des campagnes d'affichage vont apparaître, mettant en scène "Les costauds", puis quelques années plus tard, "les esquimaux".

À cette époque c’était la première fois qu’un chef d’entreprise était mis en scène pour représenter activement sa marque. Cette exposition renforce la proximité du professionnel de l’optique avec ses clients, qui attendaient du choix et des services dans des magasins agréables. Cette communication originale et décalée rapprochait Afflelou des consommateurs et annonçait la communication de connivence qui s’en suivrait. Après la première époque axée sur les prix, vint celle de la confiance, qui correspond alors à un changement d’agence, Publicis remplaçant Euro RSCG entre 1990 et 1993 : « Entre Afflelou et moi, ce n’est pas que pour l’argent » et enfin celle du service et du retour à la fois vers le produit et chez Euro RSCG : « Vos lunettes en une heure », « Le contrat lentilles en liberté »…

En 1990, le groupe compte 360 magasins. À cette époque est créé le « contrat lentilles liberté ». Les lentilles coûtaient alors très cher et les jetables n’existaient pas. Alain Afflelou révolutionne le marché en créant des lentilles en location : pour 105 francs par mois il s’engage à fournir des lentilles, avec des produits d’entretien, et ce même si la vue change avec la possibilité d’arrêter le contrat à tout moment (dans un délais de 4 mois minimum).

À l’époque ce type de contrat n’existait pas, il s'inspire de Locatel société qui loue des téléviseurs à la semaine. Il a ainsi boosté le marché de la contactologie. À cette époque il quitte l’agence de communication RSCG pour rejoindre Publicis. La collaboration durera 3 ans, jusqu’en 1993.

En 1989, ALAIN AFFLELOU fête ses 10 ans et sponsorise l’Olympique de Marseille en football, ils seront champion de France de 1989 à 1992. Après la victoire de L'AS Monaco au championnat de France l'année précédente, c'est la deuxième année qu'Afflelou sponsorise une équipe victorieuse. Pour fêter et communiquer sur l'événement, des opérations publicitaires spéciales sont prévues dans les revues France Football, L'ÉQUIPE et L'ÉQUIPE Mag. En parallèle, les campagnes publicitaires sur le thème « On est fou d’Afflelou » et « quand on a une gueule on y tient » se poursuivent.

La franchise comptait alors une centaine de magasins. Alain Afflelou va alors commencer à travailler avec une première agence de publicité, RSCG.

Sa première audace, sur les conseils de cette agence, sera d’oser être présent dans ses campagnes de communication. L’agence va proposer une série d’affiches au slogan « On est fou d'Afflelou ».

À cette audace, Alain Afflelou associera l’humour mais aussi des slogans forts qui vont marquer les esprits.

En 1986, la première campagne publicitaire télévisée ALAIN AFFLELOU est diffusée. Alain Afflelou incarne le premier rôle du spot intitulé "L’Opticien nouvelle génération », l'enseigne souhaite se positionner comme entreprise moderne.

« On est fou d’Afflelou » Première campagne d’envergure nationale : une approche conviviale visant à dédramatiser le port de lunettes.

À l'époque, le publi-rédactionnel, pourtant coiffé de la mention « communiqué » n'existait pas. ALAIN AFFLELOU invente un nouveau support de communication le publi-redactionnel pour promouvoir sa nouvelle campagne « mes lunettes à prix coûtant », il fait les questions et les réponses en format interview dans la presse locale.

En 1979 la création de la franchise ALAIN AFFLELOU est déposée à l'INPI. Alain Afflelou trouve conseil auprès de l’agence de communication CDP où Félix Schwarz Bart va prendre en charge les campagnes de publicité d’Alain Afflelou, il lui conseillera notamment de garder « Alain Afflelou » comme nom de marque. La première campagne publicitaire (1978 - 1979) avec comme slogan « la moitié de votre monture à l'œil » est lancée. Le succès est au rendez-vous et les premières franchises s’ouvrent à Bordeaux et dans la région.