L'anatomie de l’œil et l'acuité visuelle

De nos cinq sens, c’est la vue que nous sollicitons le plus. C’est grâce à l’œil que nous pouvons apprécier le monde qui nous entoure. L’œil est directement relié au cerveau. Il s’agit d’un globe mobile composé de la cornée, de l’iris, du cristallin et de la rétine, des organes vivants et des muscles fondamentaux pour voir convenablement.

Anatomie_de_l_oeil

L’anatomie de l’œil

La cornée – dont la forme est comparable à celle d’une lentille – est le premier contact avec l’œil. Il s’agit d’une membrane protectrice extrêmement sensible qui contribue au mécanisme de la vision.

Derrière la cornée se situe la pupille, c’est le rond noir qui se situe au milieu de l’iris. Elle s’agrandit ou se rétrécit en fonction de la luminosité extérieure. Plus la lumière est forte, plus la pupille est petite, et inversement. L’iris définit la large palette de couleurs des yeux.

En poursuivant notre progression au plus profond de l’œil, nous pouvons découvrir le cristallin juste derrière l’iris. Cette lentille biologique est élastique et transparente. Tel un système autofocus, il a pour rôles :

  • de faire une mise au point pour que la vision soit nette,
  • d’absorber une partie des UV.


Enfin, au fond de l’œil se situe la rétine, un organe qui reçoit l’image visualisée, la traite puis – par l’intermédiaire du nerf optique – la transmet au cerveau.

Le moindre défaut de l’anatomie de l’œil peut entraîner une amétropie comme la myopie, l’hypermétropie ou l’astigmatisme qui altèrent l’acuité visuelle et qui entrainent le port de verres correcteurs.


L’acuité visuelle


On appelle acuité visuelle la capacité de déceler un objet situé le plus loin possible du sujet.


Pour évaluer les performances visuelles d’une personne, il est nécessaire de mesurer cette acuité visuelle en déterminant la capacité à déchiffrer un objet placé à une distance définie. Cette lecture se fait tout d’abord avec un œil, puis avec l’autre, et enfin avec les deux yeux.  


La mesure de l’acuité visuelle de chaque œil s’exprime en dixièmes. Voir nettement un caractère d’environ un centimètre de hauteur situé à cinq mètres de distance correspond à une acuité visuelle de 10/10èmes. Ce qui permet de lire, écrire, regarder la télévision ou conduire sans avoir recours à des verres correcteurs. Jusqu’à 15/16 ans, il n’est pas rare que l’on puisse mesurer des acuités de 15/10èmes.


Pour commencer, choisissez la catégorie d'âge qui vous correspond :

push -12     


     push 12-20


push 20-40    
      push +40



Les verres correcteurs sont des dispositifs médicaux qui sont des produits de santé réglementés portant, au titre de cette réglementation, le marquage CE. Demandez conseil à votre opticien.